Maigrir vite sans effet yoyo, en toute sécurité avec la méthode Sanitavia®

L’effet yoyo et les régimes d’amaigrissement

Expliquer l'effet Yoyo des régime amaigrissants
Expliquer l'effet Yoyo des régime amaigrissants

L’effet yoyo, c’est quoi au juste ?
Comment peut-on l’expliquer, et comment peut-on l’éviter ?

L’effet yoyo est définit comme étant la capacité de l’organisme à reprendre du poids après une période d’amaigrissement ; en réponse à des stimulis internes ou externes.  Cette accumulation de kilos se fait très rapidement une fois que la personne reprend une alimentation dite « normale »


Comment expliquer l’effet yoyo ?

Plusieurs raisons peuvent entraîner cet effet yoyo : Des régimes à répétition, des programmes d’amaigrissement agressifs et leurs impact psychologique et  aussi la réintégration alimentaire et son impact sur la physiologie de l’organisme.

Certains régimes alimentaires restrictifs ne respectant pas les apports en protéines, lipides et glucides, minéraux et vitamines ; ne permettent pas à l’organisme de subvenir à ses besoins et de céder en toute sérénité ses réserves en énergies ( la graisse).


Parmi les conséquences les plus notables d’un tel déséquilibre sur l’organisme :

  • le ralentissement du métabolisme de base (l’énergie nécessaire à l’organisme pour se maintenir en vie)
  • et un état de stress qui va entrainer des réactions compulsives. 

De ce fait, notre organisme s’essouffle, nous accumulons des frustrations et nous compensons nos émotions négatives qui témoignent d’un besoin insatisfait, par la consolation que représente la nourriture et c’est là que la notion de réintégration alimentaire anarchique ou brutale prend tous son sens.
En effet, cet apport alimentaire trop riche et brutal se traduit par une augmentation des taux plasmatiques de l’insuline, ces taux reflètent l’état de la glycémie (glucose circulant). 

Les quantités de stockage de glucose étant limitées dans nos muscles et le foie, l’insuline se charge de convertir en graisse toutes les calories excédentaires qui circulent dans le sang.


Quand les taux plasmatiques d’insuline augmentent, la glycémie chute rapidement, entraînant ainsi :

  • une réapparition de la sensation de la faim,
  • coups de pompes, fringales et une réaction alimentaire très souvent compulsive,
  • des apports alimentaires trop riches en mauvaise calories entrainant ainsi une prise de poids.

Comment peut-on éviter l’effet yoyo ?

La stabilité du poids corporel et de la balance énergétique (entrée et sortie des calories de l’organisme et vers l’organisme) passe par la connaissance et la maîtrise des facteurs influençant notre comportement alimentaire.

Parmi les plus souvent cités :

les informations orosensorielles (aspects visuels, goûts et odeurs),
les informations pré et post absorptives générées suite à la prise alimentaire (la digestion)
et d’autres comportements comme l’influence du cycle nycthéméral( les rythmes eveil- sommeil),
l’influence de l’âge, du contexte socio-émotionnel et de la valeur hédonique des aliments ( la manière dont nous percevons un aliment le plaisir que l’aliment nous procure en le consommant )

Ainsi, les régimes d’amaigrissement qui s’intéressent uniquement à l’aspect nutritionnel, se traduisent toujours par un échec (effet yoyo).

Pour cela, il est nécessaire de proposer des programmes d’amaigrissement ( perte et stabilisation) qui permettent d’aborder à la fois l’aspect nutritionnel et comportemental en traitant les différents aspects du comportement alimentaire précédemment cités. 

Articles récents :

Retour haut de page